En cas d'urgence

08 200 84 200

24h/24 et 7j/7

L'accompagnement psychologique pour les salariés des entreprises

Paroles d’experts samedi, 12 janvier 2008 02:00

Dans toute entreprise, des collaborateurs rencontrent parfois des problèmes d’ordre professionnel et/ou privé ; les uns pouvant déteindre sur les autres. C’est pourquoi l’entreprise essaye par plusieurs moyens d’assurer le bienêtre de ses collaborateurs par la mise en place d’un service social, de la médecine préventive ou parfois d’un soutien psychologique via son assurance.

Le Service Social en Entreprise

Le service social en entreprise accompagne les salariés pour faciliter l’adaptation réciproque des hommes et de leur milieu de travail. L’intervenant va écouter et conseiller les salariés, en prenant en compte la situation de la personne au sein de son environnement professionnel, tout en garantissant la neutralité de ses interventions par le respect d’un code de déontologie et du secret professionnel. Son intervention permet à la fois d’aider les salariés à résoudre plus vite et plus efficacement les problèmes personnels ou professionnels qui se posent à eux, et d’’apporter un appui technique à l’entreprise, en assurant la gestion de dossiers à forte implication sociale et en soulageant le travail des services du personnel.

L’assistance sociale poursuit toujours un triple objectif par :

      L’amélioration des conditions de vie au travail, de vie personnelle et de vie collective,
      La recherche d’un équilibre entre les exigences et les intérêts de l’entreprise et de ses salariés,
      La facilitation du processus global d’intégration sociale, notamment pour les personnes les plus fragilisées. Intégrant l’entreprise dans sa globalité et sa diversité, son action se situe à l’interface de l’individuel et du collectif, l’action s’inscrit dans une concertation privilégiée avec tous les acteurs de l’entreprise (Direction, Ressources humaines, Encadrement, Élus du personnel, CE, CHSCT,...) et l’ensemble des organismes relais de proximité (services sociaux, administrations, organismes de prévoyance, ...).

La Médecine Préventive

Le médecin du travail est le conseiller du chef d’entreprise, des salariés, des représentants du personnel notamment dans l’amélioration des conditions de travail, l’adaptation des postes, l’hygiène, la prévention ou encore l’éducation sanitaire dans le cadre de l’entreprise.

Il agit en vue d’améliorer globalement les conditions de travail, notamment en ce qui concerne :

  • L’adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la physiologie humaine (aménagement des postes de travail pour limiter les efforts physiques, éviter les postures difficiles, déterminer l’éclairage correct mais aussi apprécier la charge mentale et agir sur l’organisation du travail...),
  • La protection des salariés contre l’ensemble des nuisances (physiques ou organisationnelles),
  • La surveillance des conditions d’hygiène au travail et d’hygiène en général qui règnent dans l’entreprise (entretien des lieux de travail, aménagement des locaux sanitaires...),
  • La promotion de la prévention (information sur les mesures de prévention et l’éducation sanitaire, prévention des lombalgies, utilisation correcte de certains équipements de protection individuelle...).

Le médecin peut également, dans le cadre de sa démarche de prévention, proposer une meilleure gestion du stress. Une des principales causes de mal-être au travail, le stress serait responsable de la moitié des journées de travail perdues. Il a donc un coût humain, social et économique, il fait mal et coûte cher.

Écoute et Assistance Psychologique

Un numéro vert est mis à disposition des victimes dans le but de permettre une aide psychologique immédiate. Disponibles toute l’année et 24h/24, ces professionnels sont à l’écoute des adhérents et garantissent une confidentialité totale de tous les entretiens téléphoniques. Cette écoute psychologique, à ne pas confondre avec le travail psychothérapeutique effectué en face à face, peut tout de même être considéré comme un premier pas vers l’écoute de ses ressentiments profonds, en gérant un mal être ponctuel ou plus ancré.

L’écoute psychologique va permettre de :

  • Sortir de la solitude et de la culpabilité engendrée par la situation.
  • Nommer sa souffrance et évacuer l’événement.
  • Prendre du recul sur l’événement vécu et trouver du sens.
  • Clarifier ses pensées et comprendre la situation de stress et de danger.
  • Réfléchir à son organisation personnelle.
  • Trouver les issues et faire face à une éventuelle complication psychologique personnelle.
  • Une médiation vers des centres d’aide aux victimes.
  • Une écoute des problématiques personnelles.

Christine Wingerter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies